Couture à la carte

COUTURE A LA CARTE

Vous avez un projet de vêtement ? Vous n'arrivez pas à trouver le patron qui vous convient ? Vous souhaitez un patron à vos mesure ? Vous avez envie (ou pas) de mettre la main à la pâte ? Vous souhaitez prendre des cours de couture seul(e) ou avec vos ami(e)s ?
Vous habitez Montpellier et sa proche banlieue.
Contactez moi et parlons de votre idée. Nous trouverons une solution adaptée à votre projet et à votre budget.
Rendez-vous ici pour plus de détails...

mardi 31 décembre 2013

mardi 17 décembre 2013

Le grand retour

Après 9 mois passés à Roanne pour la formation "Fabricant de vêtements sur mesure" me voila de retour à Montpellier, mon titre professionnel en poche !

C'est donc l'heure du bilan et des projets. Je me sens un peu bousculée avec la proximité de Noël, les cadeaux, tout ça... Mais c'est pas le moment de fléchir !

Bilan donc :

J'ai appris plein plein de choses lors de cette formation à l'AFPA.
Ça a commencé en mars par une énorme remise en question. En reprenant toutes les bases du montage, je me suis rendue compte que en fait, je ne savais pas réellement coudre ! Je croyais que je savais mais en fait non. Dur...
Mais maintenant que j'ai revu toutes les bases (et quelque fois vu pour la première fois), je peux dire que je sais coudre, même si on apprend toute sa vie.

La veste doublée avec poches passepoilées et poche gilet : un passage obligé !

Le module montage dure 3 mois à raison de 35 heures par semaine en atelier. La méthode pédagogique de l'AFPA est basée sur la pratique. La théorie est un appui, pas une base et cela me convenait parfaitement. Notre formatrice avait plus de 20 ans de pratique professionnelle essentiellement dans le patronage mais très compétente également en montage.

A la suite de ce module montage, le module retouche suivi de 3 semaines de stage en entreprise chez Inge de Jonge en Ardèche où j'ai pu poursuivre ma pratique du montage et de la retouche.

En juillet : début du module patronage qui a duré jusqu'à fin octobre soit 3 mois et demi environ. J'ai appris à patronner les jupes, les pantalons et les bustes sur mesures. Évidemment, au départ, ce sont des bases, donc ce n'est pas forcément très tendance ! C'est un peu frustrant. Mais le truc, c'est justement de réussir à pouvoir patronner tout type de vêtement quelle que soit la mode, la tendance et quelles que soient les mesures.
On réalise une demi-toile pour vérifier la taille et le rendu.



Projet de robe de demoiselle d'honneur


La réalisation en doupion de soie (sorte de taffetas de soie sauvage changeante). Presque 6 m d'ourlet invisible à la main

Edit du 10/01 : Le doupion est une soie fabriquée par les cocons doubles c'est-à-dire produits par deux vers travaillant trop près l'un de l'autre, ce qui procure à l'étoffe une irrégularité du fil et des effets spéciaux.

Ensuite, de nouveau un stage chez Inge. Cette fois ci, elle m'a fait la confiance de me laisser patronner 2 de ses modèles qu'elle souhaitait décliner pour la première fois en taille 52. De ce côté là aussi, pari réussi !
Puis, retour à Roanne pour passer l'examen : 5 épreuves en 2 jours.
Et enfin de retour à Montpellier avec mon titre professionnel en poche et des projets à mettre en œuvre.

Projets :

Ils tournent tous autour de la couture, bien sûr, même si j'ai aussi quelques commandes de crochet (mitaines et étoles) et de bijoux. Il est encore trop tôt pour en parler mais j' ai plusieurs projets sous le coude et je vais maintenant me faire aider pour choisir et mettre en œuvre...
A bientôt pour de nouvelles aventures couturesques !